EgaliTED - Autisme
"Vous devez être le changement que vous désirez voir en ce monde." (Gandhi)
"Vous devez être le changement que vous désirez voir en ce monde." (Gandhi)
Handicap: détresse, tristesse et isolement
Centre de loisirs
Fiches éducatives
Occuper un enfant TED
Notion du temps
Quand l'autisme est sévère...
Liens utiles
Bibliothèque
Les tracas du quotidien
Les autistes adultes
Les grands évènements

Les évènements et le jeune enfant autiste


L'époque le voulant, nous allons commencer notre série d'articles par Noël.

Noël est un événement de taille pour les enfants. Avec un enfant autiste, cela peut être bizarre, surprenant etc.


Cet article est surtout à destination de l'entourage des parents d'enfants autistes. Pour certains parents, cela peut donner des idées pour expliquer aux grands parents par exemple, les difficultés auxquels ils s'exposent.

Nous avons donc, ici, comme objectif de vous donner des pistes pour expliquer à votre entourage le handicap neuro physiologiques et parfois sournois de votre enfant


les rigidités : 

pour certains enfants autistes, les changements sont une difficulté très importante et très difficile à vivre. Le simple fait de passer une soirée (longue, très longue) ailleurs que chez lui, où sont tous ses jouets, où les renforçateurs se retrouvent facilement, où le jouet préféré ne risque pas d'être oublié est compliqué pour l'enfant et pour ses parents. Et qu'une soirée, fut elle de noël donc normalement porteuse de joie, de rêve, de retrouvailles familiales, peut rapidement se transformer en cauchemar pour les parents qui devront se relayer auprès de leur enfant, et que non, vous n'avez pas forcément envie de le coller devant la télé pour l'occuper, n'en déplaise aux parents de ses petits cousins qui n'ont pas d'état d'âme à cela.


Le changement de lieu :

Pour l'enfant, ne pas être chez lui peut stresser, augmenter les stéréotypies, les comportements sociaux inadaptés. 

Pour les parents, cela oblige à une organisation digne des services secrets : faites une liste de tous les objets indispensables, tels que le doudou, le jouet préféré, la peluche qui rassure, le jeu qui passionne l'enfant, mais aussi les renforçateurs, le classeur PECS quand l'enfant n'est pas verbal, la couette et l'oreiller si l'enfant est fatigué (non une couette n'est pas une couette, sa couette peut être indispensable)


Le nombre de personnes :

passé un certain nombre de personnes présentes pour la soirée du réveillon, il peut être mauvais, pour le bien être de l'enfant, d'être présent. La foule, une foule de personnes excitées, contentes de voir enfin leur : petit fils, petit cousin, petit neveu, neveu, fils du copain du grand père etc., des personnes ayant envie de faire la bise à l'enfant, de le tripoter comme souvent les "vieux" font avec les petits enfants, les bisous baveux, les : tu me dis bonjour, tu me dis bonjour.

Vous, parents, préparez vous à répeter un certain nombre de fois que "il est autiste, c'est compliqué pour lui, non il n'est pas mal élevé, il est mal à l'aise dans la foule". Et cela peut se finir par un "Foutez lui la paix nom de Dieu".


Les stéréotypies : 

Le stress risque fort de "renforcer" les stéréotypies de votre enfant. Et donc d'attirer l'attention sur lui. Et donc de donner encore plus de stéréotypies.

Si vous avez la chance que votre entourage sache se comporter correctement, prenez garde à leur expliquer avant. Une lettre, un coup de fil, un mail, les trois, pour expliquer la situation. Ne partez pas bille en tête en étant persuadés que votre entourage est constitué d'abrutis. Rappelez vous simplement que l'autisme fait partie, souvent, des handicaps invisibles (les enfants lourdements atteints ne le sont pas invisiblement bien évidemment...), et l'enfant peut vite passer pour un enfant mal élevé, bizarre etc.

Souvent, mettre un peu les choses au point suffit à apaiser des tensions.


Les cadeaux : 

Certains enfants ne vont pas apprécier la soirée ne serait ce que pour les cadeaux, pour une raison ou une autre. C'est une chose à prévoir, et l'entourage est bien évidemment à prévenir, questions qu'ils ne s'interrogent pas ou s'attristent pas sur le fait que l'enfant ne s'intéresse pas autant qu'un autre à ces cadeaux.


Les inconnus :

Expliquez à tata Janine ou le cousin Hector que oui ils sont de la famille de leur enfant mais que non, les liens familiaux ne signifient rien pour votre enfant (suivant son âge) et que si, ce sont des inconnus, parce qu'il ne les voient qu'une fois par an.

Et ça n'est pas parce que votre enfant considère son oncle comme un inconnu qu'il faut s'en froisser : s'il ne le fréquente pas au quotidien, il restera assez longtemps un inconnu, que les gens qu'il sait reconnaître sont ceux qu'il voit quotidiennement, et qu'il ne faut y voir aucune intention négative, que c'est lié à sa pathologie.


Pour finir : sachez expliquer à votre entourage que :

vous êtes parents d'un enfant handicapé, même si le handicap n'est pas physique donc peu visible.

que son évolution est ce qui compte le plus à vos yeux, et tant pis si certains doivent s'en offusquer

que non, vous ne l'obligerez pas à goûter à ci ou ça : s'il veut avoir son éternelle assiette de purée ou de riz, il mangera ça. 

Que non, vous n'avez pas forcément envie de le déguiser en pingouin, n'en déplaise aux invités.

Que vous êtes les mieux placés pour savoir ce qui est le meilleur pour votre enfant, que non vous n'êtes pas butés, mais que vous, vous vivez l'autisme à temps plein 24 h / 24 (notamment pour ceux qui en rêvent) et que vous SAVEZ. Et que si vous vous trompez, de toute façon, c'est vous qui assumez.

N'hésitez pas à refuser le repas familial du 24 au soir ou du 25 midi si vous sentez que ça ne sera pas bon pour votre enfant (notamment lorsque les familles représentent un grand nombre de personnes. Son bien être prime, et est plus important que le contentement de la famille de vous voir.

N'hésitez pas à rappeler à votre entourage de prendre le temps de se connecter sur des forums de parents d'enfants handicapés, de lire la page face book d'Egalited, le site aussi, bref, tout ce qui est possible pour dessiller un minimum les gens qui vous entourent. Ces personnes, aussi impliquées soient elles ne peuvent pas toucher de près ce qu'est la vie avec l'autisme, aussi empathiques soient elles.



BienvenueAutisme infosPrises en chargeEcole, AVS, Inspection d'AcadémieAdministratif, MDPHQuotidien, aides, outils et liensFACEBOOK EGALITED