EgaliTED - Autisme
"Vous devez être le changement que vous désirez voir en ce monde." (Gandhi)
"Vous devez être le changement que vous désirez voir en ce monde." (Gandhi)
Guides pour les AVS et les enseignants
Obstacles et recours
Rôle des intervenants
Relations avec l'équipe éducative
Conserver la même AVS
Changement d'AVS
Absence d'AVS !!!
Pas assez d'heures d'AVS
Classes et structures spécialisées
Ecole, AVS, Inspection d'Académie


 
 
Le constat que l’école est l’endroit le plus propice à la progression d'un grand nombre d'enfants autiste ou TED, au moins en école maternelle n’est plus à démontrer. Nous avons la certitude que le meilleur endroit pour un grand nombre d'enfants TEDs est à l’école, à coté de ses pairs. Il est très important de leur donner cette chance dès la maternelle afin qu’ils y apprennent à socialiser de manière appropriée ; l’école sera le lieu privilégié de la généralisation des apprentissages effectués en prise en charge éducative. L’évolution future, vers le primaire et au-dela, dépendra ensuite beaucoup de la progression de l’enfant.

Or, le 3 décembre 2012, Dans un communiqué publié à l'occasion de la journée internationale des personnes handicapées, le Défenseur des Droits Dominique Baudis (
http://www.defenseurdesdroits.fr/a indiqué "constater, dans les situations qu'il traite, que les enfants handicapés sont confrontés à des difficultés pour participer aux activités extrascolaires et périscolaires".
"Les principes d'égalité de traitement et l'intérêt supérieur de l'enfant, affirmés dans la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées et la Convention internationale des droits de l'enfant, ne sont pas suffisamment mis en oeuvre", a-t-il estimé.
Pourtant, a-t-il souligné, l'expérience montre "les bienfaits de la mixité pour l'épanouissement individuel et l'apprentissage collectif".

 
Selon l' Article L. 113-1 du code de l'Education, les familles sont dans l'obligation de faire scolariser (ou de scolariser elles-mêmes) leurs enfants à partir de l'année de leur 6 ans et jusqu'à 16 ans MAIS l'Etat est dans l'obligation d'accueillir tout enfant dès l'âge de 3 ans, dans une école maternelle ou dans une classe enfantine, dès lors que la famille en fait la demande.
 
Chaque école a vocation à accueillir les enfants handicapés relevant de son secteur de recrutement. C'est dans cette école que les parents inscrivent leur enfant.  Quand un directeur d'école estime que l'école n'est pas en mesure de recevoir l'enfant qui lui est présenté, ou que celui-ci n'est pas scolarisable dans les conditions ordinaires, il ne lui appartient pas de refuser l'inscription.

Il est évident que tout enfant avec TED DOIT bénéficier d'une aide individuelle dès les premières années de scolarisation et ce, aussi longtemps qu'il n'a pas acquis une autonomie compatible avec une aide mutualisée.
C'est aussi une ouverture pour les plus grands à qui les CDAPH n'octroyaient plus que quelques heures par semaine et les laissait démunis le reste du temps : l'assistant d'éducation mutualisé devrait constituer une présence plus rassurante puisqu'il sera toujours dans les murs de l'école ou du collège.

La loi de 2005 (http://informations.handicap.fr/decret-loi-fevrier-2005.php) garantit le droit de tout enfant en situation de handicap de poursuivre une scolarité dans l’école dite « ordinaire». 
L'école de la République se doit d'accueillir en son sein TOUS les enfants, quels que soient leurs différences.
 
De ce fait, les enfants handicapés, nos enfants autistes ont le droit d’être intégrés à l’école avec des aménagements humains ou matériels afin que la scolarité se déroule dans les meilleures conditions possibles. Voir à ce sujet cette circulaire de l'Education Nationale quant aux aménagements possibles pour les examens:
 
 
Ceci est la théorie. En pratique, la réalité est souvent bien différente.
 
Pour vous aider lors des réunions à l’école, face à des enseignants ou directeurs d’école pas toujours très à l’écoute, n’oubliez pas les arguments suivants :
 
1- « Inclusion » et non « Intégration » :
Rappelez qu'aujourd'hui, le mot « intégration » n'est plus à utiliser. En effet, intégration présuppose que l'enfant handicapé par son autisme doit faire des effort pour ne pas être exclu. Aujourd'hui, même si cela peut paraître du pinaillage, il est indispensable d'utiliser le mot « inclusion » : la logique étant que la société (et de fait l'école ET L'ÉTAT) DOIVENT faire les efforts POUR INCLURE l'enfant handicapé malgré ses difficultés.
 
2- Liberté, égalité, fraternité : ces valeurs sont actuellement et depuis longtemps mises à mal.
Les enfants handicapés n'ont pas à faire leurs preuves pour mériter leur place au sein de la République citoyenne (LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE), c'est au contraire elle qui doit les aider à compenser leur handicap de façon à les inclure au mieux de leurs possibilités (donc en leur offrant un éventail d'inclusions), en tenant compte de leurs besoins spécifiques.


On vous opposera fréquemment des arguments du type "il serait bien mieux en institution spécialisée", "il est trop fatigable pour aller autant à l'école", "il est trop angoissé", "je refuse de faire des différences entre mes élèves"... Vous trouverez facilement des réponses à la plupart de ces (mauvaises) raisons de vous dissuader de scolariser votre enfant dans ces deux documents:

Lettre ouverte de Nelly Coroir aux enseignants:
Nelly Coroir est une psychologue spécialisée en autisme, très bien connue des familles de l'Isère. Sa lettre regorge de réponses inestimables qui vous seront très utiles pour argumenter en équipe éducative.





Guide pour la scolarisation de l'association Vaincre l'Autisme: les arguments utiles pour contrer des réticences à la scolarisation figurent page 14.


 
 

Pour chaque enfant handicapé et nécessitant une aide humaine (AVS) ou matérielle (emplois du temps visuels, fauteuils roulants etc.), est  établit un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) qui précise les dispositions particulières nécessaires pour une bonne intégration de l’enfant dans la classe (voir l'onglet "infos administratives").
 
Le PPS est réalisé lors de la réunion de l'Equipe de Suivi de Scolarisation, où les intervenants entourant l’enfant (enseignants, thérapeutes, parents) détermineront le meilleur moyen d’assurer une scolarité optimale.

Généralement, l’équipe éducative décidera de formuler une demande d’AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire) auprès de la MDPH. Parfois cette demande sera intégralement gérée par l’Enseignant Référent, d’autres fois ce sont les parents qui devront remplir le dossier. 
Gardez toujours un double de tous les documents concernant votre enfant.  La MDPH décidera (ou non) d’octroyer un certain nombre d’heures de présence d’AVS à coté de l’enfant. Dans le cas où la demande est refusée, faites un recours. Pour cela consultez la page « Obstacles et Recours » ci-contre.
 
Les autres structures éducatives (CLIS, IME, SESSAD) : voir page spécifique ci-contre.
 
Par ailleurs nous vous recommandons le Guide Juridique 2012 et le Guide pour la Scolarisation de  L'association Vaincre l'Autisme document bien fait et qui sera utile à toutes les familles d'autistes, qu'elles soient ou pas en difficultés avec une administration ou une instance médicale.


 

Pour toutes les infos utiles pour la scolarisation : http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/

Formation EDUSCOL (Education Nationale) à destination des enseignants: "Modules de formation à distance pour les enseignants des classes ordinaires" concernant les TEDs et d'autres troubles, cliquez ici 
 
Pour les AVS voir la page dédiée ici
Circulaire officielle sur l'accompagnement par AVS (qui commence à dater un peu). 
 
Guide officiel « scolarisation des enfants autistes » fait par l'INSHEA et site de l'INSHEA chargé de former les enseignants et préparer des outils pédagogiques: http://autisme.inshea.fr/
 
Guides réalisés par Lydie Laurent, mère d'un enfant autiste: "Epsilon à l'école", cliquez sur l'image ci-dessous:

Epsilon à l'école

 

 


Outils concrets à mettre en place pour améliorer le comportement en classe et les compétences sociales des enfants TED.

 

http://www.participate-autisme.be/fr/pdf/brochure_participate_2.pdf

Soutien scolaire, notamment pendant les vacances, à partir du CP et jusqu'au CM2

 

Un guide à acheter, de bons retours  Il peut servir à l'avs, à l'enseignant etc.

 
Stratégie pour enseigner à un enfant autiste à l'école . Plutôt pour l'enseignant, mais riche d'information pour les parents et l'avs.
 
Un document de 88 pages "Guide des élèves autistes" pouvant servir aux parents, l'atsem, l'avs et surtout l'enseignant. Il est possible de tout fournir, mais aussi de n'en fournir que des extraits, annotés d'informations concernant l'enfant. Point positif pour l'enseignant, c'est estampillé Éducation Nationale
 
Le site est globalement bien fait.



 


 
 
 


BienvenueAutisme infosPrises en chargeEcole, AVS, Inspection d'AcadémieAdministratif, MDPHQuotidien, aides, outils et liensFACEBOOK EGALITED